Mon panier

Fermer

Survivre au cancer, un profond deuil.

Publié le

Blogueuse anonyme.

Survivre au cancer, c’est bien sûr une grande récompense, une deuxième chance, une deuxième vie. Survivre au cancer, c’est aussi un profond deuil. C’est dire adieu à une version de soi même qui n’existe plus et faire place à une nouvelle enveloppe corporelle, mais aussi, à une nouvelle âme.

J’ai rencontré mon premier cancer il y a 4 ans. Je suis toujours ici pour vous parler et je vais bien. Cette maladie est bien ancrée en moi, mais je suis en santé et je regarde maintenant en avant. Pendant ces 4 années, on a joué après moi, on m’a regardé, analysé, piqué, ausculté. J’ai sérieusement passé à travers toutes les machines et toutes les salles de l’hôpital.

Pour faire place à la santé, on m’a ensuite enlevé les deux seins, les mamelons, l’utérus, le col de l’utérus, l’endomètre, les ovaires. On m’a dépossédé de ma féminité. Les veines bleues, les cicatrices, sans parler des cheveux…je sais que la perte de cheveux est de plus en plus banalisée et même encouragée à travers les différents organismes et événements, mais la première fois que l’on porte les yeux sur notre visage sans chevelure, c’est un immense choc.

Les cicatrices, parlons-en ! Elles sont physiques, bien sûr, mais elles aussi sont mentales. La chimiothérapie est une véritable torture. Si le cancer a pris mon corps, les traitements quant à eux, me rappellent que cette chair est encore à moi… La souffrance me le rappelle!

J’ai ensuite eu à faire la rencontre de la nouvelle moi. De nouveaux cheveux, de nouveaux seins et de nouvelles chaleurs (vive la ménopause artificielle). Ma plus grande rencontre fut évidemment celle avec mon nouvel esprit. Survivre à un cancer laisse de profondes traces dans le cœur et modifie le cours de nos pensées.

Être en vie est le plus beau cadeau au monde, mais c’est aussi une immense responsabilité. Je dois être heureuse d’être en vie même si j’ai d’innombrables souvenirs et marques de souffrance qui reviennent constamment dans ma tête. Je dois être reconnaissante d’être en vie même si l’ancienne version de moi me manque et que j’aimerais avoir MES seins, avoir la possibilité de porter un enfant si je le désire, avec encore mes règles.

Je dois retrouver la paix en moi, me réapproprier ma vie et avoir envie de la vivre pour tous ceux et celles qui n’ont pas eu cette chance.

Durant mon combat, j’ai perdu beaucoup. J’ai également gagné. J’ai compris que la féminité vient de l’âme, que la force vient du cœur et que l’espoir vient de l’amour. Ces trois attributs, le cancer n’y a pas touché.

Blogueuse anonyme.

 

9 Commentaires

  • Liliane Cayer: April 15, 2018

    C’est vraiment touchant te lire, je me suis remémorer tant de choses et puis lire de tes mots choisis pour exprimer ces sentiments m’apaise sur l’état ancré dans un petit coin qui pèse lourd parfois. État de deuil de la femme que j’étais, oui cette nouvelle femme en moi, qui fut prise par le cancer qui fut par la suite prise en charge par toute une équipe médicale, est devenue malgrés elle différente. Et ne sera plus la même non plus après cette démarche. Nous avons vécues et vaincues quelque chose d’incompréhensible, dans son choc brutal de l’annonce, dans ses traitements et ces chirurgies et ces pertes, ces cicatrices et que dire de ces gens autour de nous qui portent une toute autre approche à cette nouvelle femme? Ça va de la pitié, à l’admiration. Nous avançons avec cette nouvelle vie, apprécions autrement les choses, avec de nouveaux yeux et une toute autre attitude et visualisation. Je nous souhaite le bonheur et que la lumière qui nous habite à présent ne s’éteigne plus jamais. Let’s Go Crasy! 🎗

  • Clarisse Cormier: April 05, 2018

    Très vrai et très beau témoignage, je n’ai pas perdu mes cheveux mais quand j’ai vu ma sœur plus de cheveux, quel choc. C’est pas vrai que c’est rien de perdre ses cheveux. Il ne faut jamais oublier que chez certaines personnes ça ne repousse pas et ce n’est qu’un aspect du cancer.

  • Danielle: March 29, 2018

    Bonjour
    J’ai 2 cancers on m’ a deja enlevé le lobe supérieur 1-2 poumon droit , et autre cancer dans la 5e cote que l’on a aussi enlevé. J’ai reçu un diagnostic cancer incurable stade 4
    Je suis traitements de immunothérapie
    Je vous comprends car moi ce fut le choc total.
    Battons jous ensemble !

  • Sylvie C: March 25, 2018

    Je comprends tellement ! J’ai été diagnostiquée en septembre 2017 , cancer du poumon ( bronches) stade 3-4 avec masses… radiothérapie 10 jours et traitements depuis ce temps ! C’est vrai que ça change une vie, il y a eu des moments qu’on veut oublier mais la vie nous fait de belles surprises ! Mon premier petit-fils est né ce matin, le 25 mars 2018 et j’ai pu le prendre dans mes bras … je me dois de rester en forme pour le voir grandir ! C’est le but que je me fixé quand j’ai appris la nouvelle pour le cancer … et je suis convaincue que de rester positive va m’apporter tout plein de belles joies et de petits bonheurs !
    Merci la Vie 💞

  • mauer : March 25, 2018

    j ai vécu un cancer du sein ,,ablation ,,,chimio
    reconstruction
    j ai perdue bcp d amies de ce crabe
    bravo pour ca que vous ecrivez

  • Drouin Lorraine : March 24, 2018

    C’est tellement comme cela .Pour l’avoir vécu 2 fois avoir perdu mes cheveux et reçus des traitements de chimio et de radio je peux vous confirmer que plus rien n’est pareil mais je suis en vie .VIvre après une double mastectomie c’est pénible croyez moi.A toutes celles qui se battent ne perdez pas espoir ! La personne qui a écrit ce texte sait de quoi elle parle et je la félicite d’avoir si bien exprimé ce que nous vivons .Merci Blogueuse anonyme!

  • Suzane Grimard: March 22, 2018

    Ma soeur se bat présentement avec le cancer du poumon stade 4 qui est aussi monté au cervelet. Elle commence de la radio aujourd’hui. Elle n’aura peut-être pas la chance d’être avec nous encore longtemps…alors oui, apprécier la vie autant que vous le pouvez pendant que vous l’avez; on ne sait jamais quand le fil se coupera.

    Je suis très touchée par ce beau témoignage d’espoir et criant de vérité, Je souhaite à toutes celles qui sont en rémission, d’avoir une très belle continuité de vie.

  • France Ruest: March 22, 2018

    Quel touchant message, moi aussi le cancer est entré chez moi et il a frappé fort, d’ailleur j’ai l’impression qu’il me guette et moi je le salut en passant…merci pour votre temoignage.
    😘

  • Diane Paquet : March 21, 2018

    Je me suis fait opérer en octobre dernier pour un cancer. C’est toujours encourageant de lire de belles histoires comme celle-ci. Merci! 😍

Laisser un commentaire

Bonjour à vous!

Inscrivez-vous à l'infolettre