Mon panier

Fermer

Au bout du rouleau

Publié le

Josianne Monette, 40 ans, maman, survivante, Warrior, mutante du TP53, supporteur, femme d'affaire, soccer mom, monoparentale & au bout du rouleau... LOL

Comment se relever de 2 cancers et +++ ?

Avez-vous trouvé le mode d’emploi? Pas moi.

Laissez-moi vous dire que je trouve ça très difficile revenir dans la vie quotidienne et folle de 2017. J’ai quitté cette vie en mai 2014 pour relever le défi le plus difficile qu’un être humain peut recevoir : confronter la mort pour rester en vie.

J’ai eu 2 cancers, subi plusieurs opérations majeures (on a enlevé tous mes organes féminins en même pas un an) et je suis porteuse d’un gène très rare qui donne entre 60 à 80% de chances d’avoir d’autres cancers. Ha oui, ma maman est décédée également il y a même pas deux ans… OUF. Au bout du rouleau déjà.

Voici quelques soucis auquel je suis confrontée seule quotidiennement: mon adolescent (pauvre petit, il en a vécu des affaires lui aussi, on doit réparer ça ), ma santé, mes nouvelles limites physiques, mes cicatrices, mon chemeo brain, mes dettes (3 ans sans travailler, pensez-y) et vivre avec 8 spécialistes qui m’examinent à longueur d’année afin d’être certain qu’aucun autre cancer se réveille (ce qui fait en sorte que je suis toujours dans l’attente d’un résultat pour savoir si j’ai un cancer ou pas, non mais tsé, ça en prend de l’énergie ça…) mais si c’était juste ça! …

Mon gros souci, c’est l’aspect financier, je suis juste plus capable de vivre avec cette pression. Elle va me rendre malade… elle me cause beaucoup de tort. Ça fait plus de 3 ans que j’invente de l’argent afin de payer mes besoins de base de la pyramide me Maslow. Au bout du rouleau encore.

Pourquoi je ne retourne à mon ancien emploi ou j'en trouve pas un autre?

Je ne suis plus capable de travailler avec un horaire fixe de 9 @ 5, parfois mon corps ne peut juste pas se lever… et quel patron va engager un employé qui a besoin d’au moins 10 journées de maladie pour passer les examens et recevoir les résultats. HA OUI, j’aimerais bien avoir des vacances aussi. De plus, il se peut que j’aille un autre cancer dans 3 mois et ha oui, desfois je suis anxieuse et moins souriante car j’attends de savoir si j’ai un cancer du cerveau…. Voulez-vous m’engager?

Pourquoi je ne vends pas mon condo?

Car j’ai encore une pénalité de 7 000 $ à la banque si je brise mon terme de 5 ans… j’avais acheté ce condo 4 mois avant mon premier cancer.

Pourquoi, pourquoi, pourquoi… j’ai passé à travers tous les questionnements inimaginables afin de trouver une solution.

J’ai décidé de partir une compagnie afin de subvenir à mes besoins, pour laisser quelque chose à mon garçon si je quitte rapidement, pour ne pas à avoir à faire des levées de fonds encore et surtout mais surtout, car j’y crois à cette compagnie.

Mais… ce que je ne savais pas… c’est que j’étais déjà épuisée d’avoir fait ce grand Ironman qui a duré 3 ans… et que partir une compagnie n’est pas un petit défi…

Pour joindre les 2 bouts… je dois travailler de soir (merci à mon ami qui me permet de faire ce travail sans pression), mais en gros, ça fait comme un an que je travaille 7 jours sur 7…

Je suis épuisée, complètement épuisée. Je ne vois pas où est la magie de la vie pour le moment. J’ai besoin de vacances mais le cycle recommence… l’argent encore l’argent.

Je sens cette pression également :

  • Tu devrais être heureuse et te satisfaire d’être encore en vie
  • Arrête de penser à ton gène, plus tu y penses, plus il va se manifester
  • Ce ne sont que des statistiques
  • Tu peux te faire frapper aussi par une auto demain matin donc, ne te stress pas autant…
C’est aussi ça la réalité des survivants et des combattants!

Bref, je suis une survivante de deux cancers, je suis au bout du rouleau, je suis fatiguée et je suis aussi une femme qui a besoin de vacances. Je suis également reconnaissante d’avoir une deuxième chance, j’aime la vie mais j’ai hâte de la vivre. 


Josianne Monette, 40 ans, maman, survivante, Warrior, mutante du TP53, supporteur, femme d'affaire, soccer mom, monoparentale & au bout du rouleau... LOL

**Crédit photo: Rose aux joues photographie

6 Commentaires

  • Nathalie : December 21, 2017

    Je vous lève mon chapeau chère Josianne. Vous avez une force incroyable. Étant moi même survivante d’un cancer, je vous rejoint sur certain points. Et surtout sur le manque d’énergie. Vous êtes vraiment une super woman. Ils y a malheureusement pas d’aide du gouvernement pour ceux qui vivre une telle situation particulière. Je vous souhaite de tout coeur une année 2018 remplie de plein petit bonheur et que plusieurs de vos rêves se réalisé. Santé, bonheur et argent Xxxx

  • Jean yves perillous: December 20, 2017

    Votre temoignage me touche beaucoup. Je vous comprends et je trouve excellent que vous puissiez verbaliser votre etat du moment. Sachez que vous etes inspirante. Sachez vous écouter et soyez assurée que vos choix ont été les bons même si les bénéfices autant materiel que moral semblent long. Aussi et je parle par experience, le meilleur vous attends, j espère le plus vite pour vous. Et comme vous le dites si bien, vous etes une combattante.
    Bien a vous! Jean yves!

  • Sonya Marcil: December 19, 2017

    Bonsoir Josianne,
    Répit… quand tu quitte notre route, c’est long longtemps! Laisse moi te dire que tu as le droit des fois d’avoir besoins de plaisir gratuit et de joie contagieuse… Mais également de calme. Tu peux toi aussi rêver de voyager, de t’amuser et aussi d’etre Aimer! La réalité est là et il est difficile de l’exprimer quand on est une guerrière qui survit… mais je crois qu’il est bon de remettre les choses en contexte pour que la population soit témoin des changements impératifs à apporter à notre système de ssanté si nous désirons réellement vaincre cette guerre contre le cancer tous ensemble.
    Je t’envoi Un gros câlin ?
    Sonya Xxx

  • Nathalie Houle: December 19, 2017

    Chère Josiane,
    Tu es courageuse et de passer par toutes ces difficultés . Je dois te dire que la rencontre que j’ai eu avec toi à été la plus encourageante et surtout inspirantes. Tu mas donné le positivisme et la force de passé au travers une annonce d’un cancer. Dans mon cas c’est le 1er et je suis la seule de la famille à avoir un cancer féminin. Je suis de tout coeur avec toi. Tu es une femme extraordinaire. Gros bisous.

  • Suzanne: December 19, 2017

    Chère Josiane,
    Tu as été et tu restes si courageuse. Te dire que je comprends, je n’ose pas de crainte de choquer car qui peut comprendre sinon envisager les difficultés quotidiennes à part la personne concernée?
    Chacun est si différent et porte ses propres bagages qui ne sont ni plus ni moins lourds selon sa capacité.
    Ce que je crois cependant c’est qu’il devrait exister une banque gouvernementale pour venir en aide aux personnes malades. Pas l’aide sociale, ça a mon avis c’est pour les gens en manque temporaire mais voilà que trop en profite à excès .
    Si le gouvernement devait payer pour les malades peut-être alors investirait il pour abolir ce qui nous rend malade et qui trône sur les tablettes des grands magasins.
    Bref, je souhaite que tu rencontres la personne qui pourra faire une différence dans ta vie et qui répondra à tes besoins urgents afin que tu puisses mettre ton énergie sur ce qui reste de ta santé!
    Énorme câlin,
    Suzanne ❤️❤️❤️❤️❤️

  • Kevin: December 19, 2017

    Restes forte ! C’est très admirable ce combat, tu restes un exemple à suivre. Tu vas en inspirer plusieurs et je t’encourage avec ta compagnie.

Laisser un commentaire

Bonjour à vous!

Inscrivez-vous à l'infolettre